LE PROCESSUS

L’Assemblée citoyenne pour une politique alimentaire réunit personnes tirées au sort et résidant en Suisse, qui se demandent, au cours d’un processus à format ouvert, à quoi pourrait ressembler une politique alimentaire durable en Suisse en 2030.

Le groupe ainsi sélectionné doit représenter le mieux possible la Suisse en ce qui concerne différentes caractéristiques, comme par exemple le sexe, l’âge, les opinions politiques, le niveau d’éducation ou la répartition de la population entre ville et campagne. A l’issue de l’assemblée citoyenne, les participant-es voteront sur les recommandations élaborées en commun, qui seront ensuite transmises au monde politique et à l’administration et mises à la disposition du grand public.

En résumé

  1. Tirage au sort des participant-es
  2. L’assemblée citoyenne est constitué d’un groupe de personne le plus représentatif possible de la diversité suisse.
  3. Les citoyen-nes discutent ensemble lors de 11 rencontres, et échangent de manière régulière avec des expert-es.
  4. Les citoyen-nes élaborent ensemble des recommandations pour une politique alimentaire future.
  5. Les citoyen-nes votent pour établir le catalogue de mesures finales.
  6. Le catalogue de mesures est remis à la politique et à l’administration.

Déroulement

Le coup d’envoi de l’assemblée citoyenne sera donné lors d’un week-end à Olten les 11 et 12 juin 2022. Les participant-es s’y rencontreront pour la première fois, feront connaissance et se familiariseront avec la suite des opérations. Dans le même temps, une présentation d’ensemble du sujet par des expert-es aura lieu, ainsi que des contributions de groupes d’intérêts. S’ensuivent cinq réunions de travail en ligne avec des apports thématiques et un dialogue en petits groupes.

L’élément central d’une assemblée citoyenne est le processus de formation d’opinion. Il est centré sur des dialogues animés par des professionnel-les, au cours desquels tous les participant-es ont le même droit de parole. Ils/Elles reçoivent des informations de la part d’éminent-es scientifiques et disposent d’un espace pour échanger, peser les points de vue et se forger une opinion. Au cœur de ces dialogues se trouvent des 10 petits groupes, au sein desquels les participant-es mettent en commun leurs perspectives et élaborent ensemble des recommandations.

Le 1er octobre, une deuxième rencontre physique aura lieu pour un échange intergroupe. Elle sera suivie de trois réunions de travail en ligne en petits groupes, au cours desquelles l’Assemblée citoyenne pour la politique alimentaire révisera ses recommandations.

Le week-end de clôture aura lieu les 5 et 6 novembre. Les recommandations des groupes thématiques y seront finalisées et soumises au vote en séance plénière de l’assemblée citoyenne pour une politique alimentaire. Au final, un catalogue de mesures sera remis au monde politique et à l’administration, et mis à la disposition du grand public.

Sorties découvertes

Parallèlement aux rencontres et réunions de l’assemblée citoyenne, les participant-es ont la possibilité de visiter, sous la forme d’une excursion pédagogique, un ou deux projets qui contribuent actuellement à la création d’un système alimentaire durable, qui sont couronnés de succès dans leur application et qui montrent ainsi l’exemple. Grâce à l’échange personnel avec les responsables des projets respectifs, les participant-es de l’assemblée citoyennedécouvriront de première main les opportunités et les obstacles que rencontrent ces projets.

Les excursions d’apprentissage doivent transmettre des connaissances et inspirer et motiver les participant-es de l’assemblée citoyenne à intégrer ces approches porteuses d’avenir, ainsi que les opportunités et les risques qui y sont liés, dans leurs dialogues et dans la formation de recommandations. Dans ce but, les participant-es rapportent ce qu’ils ont appris dans leurs groupes de travail. Comme les membres des groupes de travail participent chacun-e à différentes sorties d’apprentissage, différentes impressions et connaissances sont intégrées dans le processus de travail.

Tirage au sort

L’entreprise d’études sociales et de marché DemoSCOPE a été chargée de trouver 100 personnes résidant en Suisse qui participeront à l’assemblée citoyenne et qui seront le plus représentatives possible de la population résidant en Suisse. Le processus de sélection est basé sur une procédure aléatoire, toute personne résidant en Suisse ayant en principe une chance d’être recrutée.